Nos top 10 des conseils pour le développement durable

Le développement durable se trouvant actuellement au cœur de nombreux débats, il importe de trouver les solutions qui permettent d’y arriver. Cela commence par une hygiène de vie individuelle et s’étendre à celle communautaire pour arriver à l’échelle planétaire.

Voici le top 10 des conseils à mettre en pratique en faveur du développement durable.

1.    Privilégier les modes de transport écologiques

Pour les citadins, laisser de temps en temps les voitures et prendre les transports en commun ou le métro pour se déplacer permet de purifier l’air ambiant. Ainsi, on diminue son impact environnemental et réduit la quantité d’émission de CO2. À la place, ils peuvent prendre le vélo, la trottinette ou marcher, etc.

2.    Pratiquer l’écoconduite

Si on est quand même obligé de conduire, il faut le faire de la manière la moins polluante possible. Cela revient à choisir le bon véhicule, le plus écologique. Il faut ensuite l’entretenir régulièrement pour qu’il ne soit pas trop friand en carburant. Cela veut dire vérifier régulièrement la pression de ses pneus, contrôler ses niveaux d’huile moteurs et de liquide de frein, l’équiper correctement en hiver et autres.

3.    Réduire la consommation énergétique de sa maison

À la maison, la réduction de la consommation énergétique permet aussi de participer au développement durable. Au lieu de mettre à fond le climatiseur par exemple, pourquoi ne pas ouvrir tout grand les volets et les fenêtres de la maison ? Plutôt que de laisser en veille les appareils électroménagers comme téléviseur et ordinateurs, il vaut mieux les éteindre carrément.

4.    Éviter de gaspiller de l’eau

Il faut faire de même pour l’utilisation de l’eau, en privilégiant l’usage de pommes de douche à faible débit par exemple. C’est aussi le cas pour l’achat d’une toilette à faible volume d’eau ou à 2 chasses d’eau ou le respect des indications de sa municipalité quand vient l’été. Le lavage fréquent de la voiture, l’arrosage du jardin ou le remplacement de l’eau de piscine en sont concernés

5.    Diminuer la quantité de ses déchets alimentaires.

La réduction des déchets alimentaires de chaque foyer en est un autre, en achetant différemment pour diminuer la quantité des emballages plastiques inutiles. Aussi, au lieu d’acheter en grande quantité les produits de première nécessité, il vaut mieux le faire au fur et à mesure. Cela éviterait de les jeter si jamais périmé entre temps.

6.    Devenir un consommateur écoresponsable

En n’achetant que les objets qui servent vraiment et plus longtemps, on favorise aussi le développement durable. Cela veut dire ne se procurer que des produits de qualité et qui peuvent être réparés. Cela sous-entend aussi n’acheter que des produits biologiques ou si possible conçus avec des matières recyclées. Il faut ainsi délaisser les bouteilles d’eau au profit de l’eau du robinet et utiliser une bouteille réutilisable pour les déplacements.

7.    Réduire son impact environnemental sur Internet

Comme Internet, tant dans son usage que dans la fabrication des matériels permettant de l’utiliser, est très polluant et énergivore, il convient de l’utiliser à bon escient. Il faut ainsi garder ces matériels le plus longtemps possible tant qu’ils sont encore fonctionnels. Éviter la surconsommation de streaming qui est très énergivore est une autre astuce, de même pour le stockage en ligne ou le cloud.

8.    Utiliser des emballages cadeaux écologiques

Toujours dans la thématique de l’utilisation des emballages, mais cette fois, de cadeaux lors des différentes fêtes annuelles, il faut opter pour ceux écologiques. Bon nombre de start-ups en proposent actuellement, des papiers cadeaux en tissu résistant et modulable et qu’on peut réutiliser. Il y a aussi des boîtes de cadeau en bois ou en carton qui ne risquent pas de polluer.

9.    Apprendre à réutiliser

Aussi, apprendre à réutiliser tout ce qui l’est évite de gros gaspillages. Cela est valable pour les vêtements, les sacs réutilisables, les matériels informatiques et ceux mécaniques, etc.

10. S’informer et participer au développement durable

Enfin, pour bien participer au développement durable, il faut bien s’informer afin de savoir en quoi cela consiste vraiment. Mieux informé sur les enjeux environnementaux, sociaux et autres, on peut choisir en toute connaissance de cause.

Vous serez également interessé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *